Arrêter de fumer

Dans beaucoup de cas, fumer a commencé à l’adolescence ou jeune adulte. Il est tellement facile de commencer à fumer, en groupe, en société, la première cigarette n’est pas forcément très agréable mais immanquablement on recommence ou pas.

Une fois le tabac installé dans notre quotidien, on a le sentiment qu’il nous apporte de « bonnes choses », on a l’impression que cela calme notre stress, notre anxiété, cela procure du plaisir également, comme celui de sentir la fumée descendre dans la gorge pour atteindre nos poumons.

Pourquoi, le fait de fumer est-il ou devient-il si agréable, et surtout si nécessaire avec le temps. Ce qui est en cause c’est la nicotine. Comment la nicotine agit sur notre corps pour nous rendre si dépendant d’elle ?

Tout simplement en venant agir directement sur les neurotransmetteurs du cerveau et  agir instantanément rendant d’autres molécules défaillantes comme celles qui régulent le plaisir, la capacité à prendre des risques, la motivation, qui ont une influence sur l’humeur et particulièrement sur le sentiment de bonheur, la nicotine va aussi empêcher la noradrénaline d’agir normalement, molécule qui agit sur l’excitation, les rêves, l’attention… La nicotine en venant altérer ces « bonnes » molécules va ainsi provoquer le phénomène de dépendance et d’accoutumance. Et c’est à partir de ce moment-là que vous ne contrôlez plus, c’est votre corps qui vous réclame « sa dose ».

A partir de cet instant, Plus vous fumez, plus vous avez cette sensation agréable qui vous envahit, car plus vous fumez, moins votre corps produit naturellement de la dopamine, résultat, vous voulez être heureux et vous sentir apaisé ? Votre corps vous demande de fumer.

Et pourtant aujourd’hui, vous savez que fumer n’est pas bon pour la santé, qu’il y a plus de 4000 substances nocives dont 40 cancérigènes dans votre cigarette, que cela vous donne mauvaise haleine, qu’un fumeur sur deux meurt de maladies liées au tabac, que votre espérance de vie diminue de 10 à 15ans, que vous avez un odorat presque inexistant, les dents jaunes, que la cigarette rends infertile etc.. Vous savez tout cela et malgré tout, c’est plus fort que vous, malgré une importante motivation à vouloir arrêter, vous succombez immanquablement à votre envie de fumer.

Qui n’a jamais dit :

  • Promis à partir de l’année prochaine j’arrête de fumer.
  • J’ai voulu arrêter mais j’ai eu des soucis ce mois-ci, j’arrêterai le mois prochain.
  • Je finis mon paquet et j’arrête…

Mais vous n’y arrivez pas.

Et l’hypnose dans tout ça ?

C’est là que l’hypnose peut intervenir car votre souci principal est alors votre inconscient et c’est sur cette partie que l’hypnose permet de travailler, sur les raisons des échecs à votre désir d’arrêt du tabac.

Que faire sous hypnose pour cela ? Tout simplement changer ses habitudes, ses réflexes inconscients liés au tabac. Je vous propose de travailler ensemble, main dans la main, à écouter votre inconscient et à lui proposer de trouver d’autres alternatives pour arrêter de fumer et parvenir à un accord qui vous correspond et qui est sain. La prise de poids n’est pas une fatalité après un arrêt du tabac.

Toutefois, il existe un élément vraiment indispensable à la réussite de ce travail à l’aide de l’hypnose c’est votre motivation. Si votre motivation est présente et sincère vous pourrez vous libérer définitivement du tabac en généralement deux à trois séances, voire une seule si l’addiction est légère.

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez en échanger.

Il n’existe PAS de scripts concernant un arrêt de tabac et n’importe quoi d’autres d’ailleurs. Ici la séance est personnalisée et sur mesure.

Je ne suis pas médecin, ni psychiatre, ni psychologue, ni psychothérapeute. Je ne pose donc aucun diagnostic, car cela ne relève pas du champ de l’Hypnose. Dans mon cabinet, toute demande relevant de la médecine ou de la psychiatrie sera ré-aiguillée vers des professionnels de santé.